Accueil > Actualités > Mises à l’eau en Brest2016

Mises à l’eau en Brest2016

Ce ne sera pas une, mais deux mises à l’eau qui mettront en vedette le chantier naval du Guip pendant Brest 2016. La première : Le 13 juillet, jour du lancement des fêtes maritimes avec celui des 200 ans de la Caisse des dépôts, verra l’Audiernais aller à la rencontre de son élément de navigation.

L’Audiernais à quai. http://www.flickr.com/photos/willowherb/ via Wikipédia.

Cette gabare a été ravitailleur de la ville d’Audierne et de l’île de Sein dans la période 1936/1952. Elle pratique ensuite la pêche du sable comme activité de base jusqu’en 1968 quoique transportant selon les besoins du charbon, du vin en fûts, du bois, du sel, ce en éclatement dans les ports qu’elle dessert. Passée cette époque elle s’oriente vers la pêche à la langouste avec vivier à bord. Classée Monument Historique en fin 1988, après avoir subit des transformations et s’être reconvertie à la plaisance avec passagers en 1986, son destin va l’emmener, en 2013, vers le cimetière maritime... sauf que 24h avant ce départ fatal elle est récupérée par l’association Mab ar Mor. Convoyée vers le port de Brest en 2015 cette gabare est actuellement restaurée au chantier du Guip.

Au chantier du Guip le 30 mai 2016. Photo Y. Dornic.

Partenaires pour l’association Mab ar Mor : La Direction régionale des affaires culturelles de Bretagne, la Caisse des Dépôts et de Consignation, la Région Bretagne et le Conseil Départemental du Finistère.

Proue de L’Audiernais au chantier du Guip le 30 mai 2016 . Photo Y Dornic

Construit à Audierne en 1936 au chantier Emile Morvan pour la Société Audiernaise de Bornage : Coque en bois ; moteur Baudoin DK3 de 60 ch, longueur hors tout 17,60m ; largeur au maître bau 5,45m ; tirant d’eau 1,80m.

Source Wikipédia et chantier du Guip Brest.

Poster un commentaire

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom