Accueil > Actualités > Un coup de chapeau

Un coup de chapeau

Une petite caravane rouge, du Centre National des Arts de la Rue le Fourneau, de Brest, est devenue la mairie mobile du portde commerce. Cela a été un vrai coup de foudre lorsque Claude Morizur a indiqué que je pouvais en disposer...

Je me suis retrouvé projeté 20 ans en arrière où habitant d’une 4,5m dans le grand hangar des ’’Grains de Folie’’ je suis devenu le gardien du Fourneau. De là viennent nos premières rencontres, nos premières complicités. Votre fougue artistique a littéralement chamboulé la vie du docker en retraite... mais pas seulement cela. Le partage des repas, les sourires francs et sincères , les échanges d’idées ont secrété des liens qui m’ont sorti de la solitude et surtout ouvert à une culture dont je n’avais pas connaissance. Vous aviez besoin d’un bout de plomb, de 20 fûts, de sacs en jute, de vieux chiffons, d’impossibles filets de pêche à l’ancienne... que je me démenais sachant qu’en retour vous alliez, certainement me grimer, me faire sachem, m’emmener sur une roue à Paris ou en haut d’une structure faite de conteneurs à Marseille, me projeter sur Calais pour penser un blog ’’Libertés de séjour’’, me souhaiter l’anniversaire en une fresque spontanée... et combien encore comme accompagner vos enfants dans l’un de vos spectacles. Je les ai vu grandir à chaque retour ici. Parfois vous me charriez gentiment... votre façon de m’aimer. N’oublions pas notre regretté Yffic Cloarec, le webmaster qui a su nous relier via la liste rue. Il savait judicieusement manier l’humour poivre et sel.

La réciproque est vraie... c’est pour cela que vous êtes devenus Citoyens d’honneur du portde ; je n’avais pas d’autre moyen de vous exprimer ma gratitude, mon amitié. Vous êtes des portuaires du portde à part entière ; et j’y tiens.

C’est pour tout cela que je désire saluer d’un coup de chapeau, ce 15 mai 2015

La programmation complète

Koko Kemlick, la marraine ; des musiciens du festival Fanfares ; des usagers fans du port ; des proches ; des badauds ; des curieux... seront là avec vous les ’’Citoyen(ne)s d’honneur’’ dont j’espère de certains la présence. Vous êtes si nombreux que je m’userais les doigts à force de vous compter.

Nous octroyer des moments de convivialité partagée, qu’ils soient protocolaires ou festifs permettrait, sans nul doute, de m’éclater en osmose avec vous, ce peut-être en une des dernières séances récréatives de mon existence. Le déroulé de cette inauguration vous parviendra au sortir d’impression.

Il est vrai que beaucoup doivent être programmés en d’autres villes, en d’autres festivals malgré la remise en question éhontée promue par certaines municipalités réactionnaires. Mouais la crise a bon dos ; pas besoin d’y ajouter la sainte morale réductrice.

Alors un petit écrit m’irait droit tout chaud comme à ceux et à celles qui m’entourent.

Toutes mes pensées vous accompagnent.

Bises à les un(e)s, bonne pogne à les autres.

Le 10 janvier 2015.

Yffic Dornic, honoré gardien maire du portde... au bord de mer.

Poster un commentaire

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom